Bloody Mary acadien au crabe

Décidément, le printemps n’apporte que des belles choses. Entre autres, les crabiers sont rentrés au quai et la pêche a été bonne. Ça donne le goût de tremper une pince dans un drink. Et pourquoi pas dans une vodka fabriquée dans les provinces maritimes? Beau prétexte pour découvrir une distillerie acadienne et revisiter un grand classique. Prenez le large en fin de semaine avec notre Bloody Mary acadien au crabe

La Distillerie Fils Du Roy

Établie d’abord à Petit-Paquetville au Nouveau-Brunswick en 2012, Fils du Roy a été la première distillerie à voir le jour sur le territoire acadien. La famille Roy a une forte tradition qui veut que chaque réunion de famille soit soulignée avec une dégustation de spiritueux. Et c’est d’une de ces réunions qu’est née l’idée de fonder une distillerie.

Les frères Jonathan et Sébastien Roy ont commencé très jeune à s’intéresser à la fabrication d’alcool. Ils avouent même avoir fait leur première expérience dans un garde-robe alors qu’ils étaient mineurs, à l’insu de leurs parents. Toutefois, ils n’ont jamais goûté à leur premier produit de peur de devenir aveugle.

Depuis 2015 ils sont aussi incorporés au Québec et opèrent une distillerie à Saint-Arsène, dans le Bas-St-Laurent. On peut donc retrouver trois de leurs produits vedettes au Québec : le très aimé Gin Thuya, qui a remporté la double médaille d’or, plus haute distinction au Francisco World Spirits Competition en 2013, 2014 et 2016; l’absinthe La Courailleuse, qui vient de remporter la médaille d’or à la Berlin International Spirit Competition qui s’est tenue en mars 2017; puis enfin, celle qui nous charme aujourd’hui, la Grande Bagosse Version Al Capone, récipiendaire de la médaille de bronze à ce même concours.

La distillerie vient aussi de remporter la distinction Canada Liqueur Distillery of the Year, au printemps 2017. Elle fabrique des alcools de très haute qualité en utilisant les meilleurs produits de la région. Et elle avoue que le goût des alcools fabriqués au Nouveau-Brunswick peut différencier légèrement de ceux faits au Québec pour cette raison. Par exemple la Grande Bagosse de Saint-Arsène est faite entre autres à partir de seigle et d’orge du Bas-St-Laurent et avec l’eau filtrée de Saint-Arsène.

Le Bloody Mary

Depuis l’invention du Clamato, le Bloody Mary vit dans l’ombre, au Canada. À l’instar de son cousin Caesar, il est fait de vodka et de tomate et garni d’un céleri. Cependant le Bloody Mary est beaucoup plus difficile à réussir. Évidemment, le Clamato utilisé dans la fabrication du Caesar est parfaitement assaisonné, prêt à se marier à la vodka pour un parfait bloody. Ce qui n’est pas le cas du jus de tomates.

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous aurez trouvé comment bien assaisonner  votre Bloody Mary, vous ne voudrez plus retourner au Bloody Caesar. Tout est dans le dosage. En plus, à la grande différence du Clamato qui contient 13 ingrédients, dont du glutamate monosodique et du colorant, le jus de tomates ne contient que de la tomate. Et si c’est le petit côté palourde dont vous pensez ne pas pouvoir vous passer, plongez une grosse patte de crabe juteuse dans votre drink et quelques flocons de chair. Rien de plus naturel que notre cocktail maritime pour célébrer la saison du crâbe, comme on dit par chez nous!

La vraie recette du Bloody Mary

La Grande Bagosse se compare sans hésiter aux grandes vodkas comme la Grey Goose. Elle est particulièrement douce et délicate. Elle est parfaite pour tous vos cocktails à base de vodka.

Ingrédients:

(pour 1 cocktail)

  • 1 ½ de vodka Grande Bagosse
  • 5 onces de jus de tomates
  • ½ once de jus de citron
  • 4 gouttes de worcestershire
  • 4 gouttes de sauce forte
  • sel de celeri
  • sel de mer et poivre
  • un quartier de citron et une branche de céleri pour décorer

On le fait à notre goût :

En rajoutant:

  • une grosse pince de crabe
  • 1 grosse cuillère à soupe de chair de crabe défaite en flocons
  • 1 tranche de bacon
  • une pincée de paprika fumé

Préparation:

  • D’abord faire un rebord givré au verre avec du sel de mer, du sel de céleri et du poivre.
  • Ensuite déposer les glaçons dans un verre à mélanger ou un gros pot Mason.
  • Ajouter la sauce worcestershire, la sauce forte, la vodka, le jus de tomates, le jus de citron, le paprika fumé, le sel et le poivre.
  • Bien mélanger avec une cuillère.
  • Puis verser doucement dans un verre en retenant les glaçons avec le couvercle du pot Mason.
  • Ajouter trois ou quatre nouveaux glaçons dans le verre givré, sans plus pour ne pas diluer les saveurs.
  • Puis laisser tomber une grosse cuillère à soupe de chair de crabe dans le verre.
  • Enfin, garnir d’une grosse pince de crabe des neiges, d’une branche de céleri ou même d’une tranche de bacon.

Ce cocktail se boit à toute heure de la journée. S’apprécie particulièrement assis dans une chaise au soleil en regardant la neige fondre par un beau dimanche après-midi. Et en fermant les yeux, vous vous sentirez sûrement en Acadie. Profitez de la saison du crabe pendant que ça passe et surtout buvez local!

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *