Branches au sucre candi

Le « sucre candi » aurait pu être le nom du huitième jour de la semaine, après le samedi. Une journée de plus à la fin de semaine réservée à faire le plein de glucides. Évidemment, ce n’est pas ça, le sucre candi. Et nous allons en fabriquer pour mieux comprendre de quoi il s’agit.

Du sucre candi qui pousse sur un bâton

En gros, le sucre candi ou candy rock est un bonbon produit par la cristallisation lente d’un sirop. Et celui que nous allons faire grandit sur un bâton pendant environ une semaine ou même plus longtemps.

Alors, vous devrez vous prendre à l’avance si vous voulez offrir vos bâtons de sucre candi pour une occasion spéciale.

Mais si vous n’êtes pas pressé, l’expérience vaut la peine d’être tentée. En plus elle est très peu coûteuse et offre un spectacle qui impressionnera tout le monde pendant une semaine. Une belle activité à faire en ce moment.

Nous, on le fait pousser sur les branches

Et les branches, c’est notre petite touche à nous, et ça donne un très beau résultat.

Le sucre candi pousse très bien sur le bois naturel. Et ces vraiment très charmantes branches verglacées s’en vont directement dans votre ponce forestière, grog, punch chaud, thé ou tout breuvage tiède qui mérite une touche de sucre.

Attention à votre choix de branches! Certaines plantes, sont très toxiques, comme le laurier rose par exemple, qui se retrouve souvent dans nos jardins. Alors, utilisez des branches d’essences mieux connues comme le sapin, le pommier, l’érable, le cèdre, l’aulne ou le bouleau.

Semer des grains de sucre candi

Pour faire pousser le sucre candi, il faut planter des grains de sucre dans le sirop.

Ingrédients :

  • 3 tasses de sucre
  • 1 tasse eau
  • colorant alimentaire
  • essence d’érable ou de vanille (facultatif)
  • ¼ de tasse de sucre supplémentaire pour tremper les bâtons

Matériel:

  • Des branches ou des bâtons
  • Un grand chaudron
  • Cuillère en bois
  • Des pots en vitre claire (prévoir un pot par bâton)
  • Des épingles à linge en bois (2 par bâton)

Préparation :

  • Avant tout mettre quelques gouttes de colorant dans les pots et réserver.
  • Puis mettre les 3 tasses de sucre, la tasse d’eau et l’essence d’érable ou de vanille (si vous en mettez) dans un grand chaudron.
  • Ensuite amener à ébullition à feu moyen et laisser bouillir environ 30 secondes avant de retirer du feu.
  • Et laisser tempérer une dizaine de minutes.
  • En attendant que le sirop refroidisse un peu, mettre le quart de tasse de sucre qui reste dans un verre étroit ou une assiette.
  • Tremper environ la moitié de chaque bâton dans le sirop puis les rouler ensuite dans le sucre pour bien les enrober.
  • Laissez sécher complètement.

Cette étape est cruciale. Ce sont ces grains de sucre collés au bâton  qui vont permettre au sucre candi de pousser. Et vous devrez attendre le séchage complet des bâtons pour que les grains y soient collés comme du ciment avant de les plonger dans le pot. Autrement, les grains de sucre tomberont dans le sirop et c’est tout le pot qui se cristallisera, engloutissant le bâton dans un bloc de sucre duquel vous ne pourrez plus le retirer sans faire de dégâts.

  • Fixer les épingles sur les bâtons de façon à les faire tenir sans qu’ils touchent le fond du pot.

On procède exactement de la même façon avec les branches. Mais si vous voulez un effet plus naturel, évitez le colorant et contentez-vous de l’essence d’érable qui donne un meilleur goût au sucre et une belle teinte dorée.

  • Verser le sirop dans les pots et y plonger les bâtons attachés à l’épingle. Les bâtons ne doivent absolument pas toucher les parois ou le fond du pot.
  • Attendre
  • Et suivre l’évolution (si vous avez bien utilisé des pots transparents)

La récolte

Si votre bâton touchait au fond du pot ou si vous n’avez pas attendu le séchage complet des grains de sucre sur le bâton avant de le mettre dans le pot, c’est tout le contenant du pot qui aura figé. Les grains de sucres qui n’étaient pas bien attachés au bâton ont glissé doucement dans le sirop chaud et le bonbon s’est formé autour de chacun de ces grains de sucre plutôt que de se concentrer autour du bâton.

Il se forme aussi une couche sur le dessus du sirop. Il est recommandé de briser cette couche au bout de deux ou trois jours (avec une cuillère, comme on brise le sucre sur une crème brûlée), de retirer les bâtons et filtrer le sirop. Puis il faut ensuite transvider et recommencer dans de nouveaux pots propres avec le sirop filtré.

Ça évitera justement la cristallisation généralisée.

Et au bout de 4 ou 5 jours, vos bâtons sont prêts.

Laissez-les sécher quelques heures sur un papier parchemin.

Servez-vous en pour présenter des eaux citronnées très chics à vos invités!

Avouez que résultat vaut bien la peine de se coller un peu les doigts! Bon sucre candi!

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *