Un tinto de verano en novembre

Non seulement l’été est parti, mais les montagnes ne sont même plus colorées. Novembre est arrivé, presque avec sa cape noire et sa faux. Qu’à cela ne tienne, je vous fais revivre l’été, le temps d’un tinto de verano.

Le mois des morts, ce n’est pas juste une expression

La thématique morbide du mois de novembre remonte au 2e siècle. C’est donc dire qu’on ne s’en débarrassera pas de sitôt. Toussaint pour les uns, Dia de los Muertos pour les autres, le mois s’ouvre sur une fête pour célébrer ceux qui ont trépassé, mais tout le reste du mois est aussi consacré à nos défunts.

Si nous ne faisons pas trop de cas de ces célébrations au Québec, c’est bien différent au Mexique et en Europe. Pourtant, nous aurions peut-être intérêt à faire renaître cette tradition et fêter les morts chez nous aussi. Si on s’inspirait de la façon de célébrer des Mexicains, ça mettrait au moins un peu de couleur dans ce mois gris. Nous nous mettons donc à la tâche dès aujourd’hui en célébrant un récent défunt dont la perte nous attriste tous, et j’ai nommé l’été.

À la douce mémoire de l’été

Crédit : Pexels

Le tinto de verano vient d’Espagne. Son nom veut dire « vin rouge d’été ».

S’il est peu connu ici, en Andalousie ce breuvage est si populaire qu’il est parfois servi en fût dans les bars et les restaurants, comme de la bière. Partout, tout le monde boit du tinto de verano, qu’on commande simplement par son petit nom, tinto. Il est même beaucoup plus consommé que la sangria et probablement même plus que l’eau.

C’est le drink qui me fait le plus plaisir à boire. Évidemment, je l’associe à l’Andalousie, mais aussi au beau temps. Et en plus ça goûte le vin. Tout pour plaire.

Le pépin n’est pas dans le raisin

Vignes – Pexels

La recette est des plus simples, et c’est probablement la clé de son succès. Ça doit même être en fait une sorte de formule chimique tellement le résultat est surprenant. Le tinto est fait à moitié de vin rouge, et jusqu’ici ça va. Mais il y a un problème avec l’autre moitié. La recette originale veut que 50% du drink soit composé de Casera, appelé aussi parfois gaseosa. La Casera est en fait la marque de commerce du produit.

La boisson est pétillante, un peu sucrée mais pas trop, et fait un peu penser à du Sprite en plus léger. Très malheureusement, La Casera ne se trouve pas chez-nous, et le mélange moitié Sprite et moitié vin rouge déçoit un peu.

Il a donc fallu faire quelques tests pour retrouver le goût le plus près possible du seul et unique tinto de verano. Et pour en avoir bu sûrement plus d’une centaine en Andalousie, je pense avoir trouvé le comparable québécois le plus proche.

El tinto de verano sin gaseosa

  • 1/2 tasse de vin rouge
  • 3 onces de Mountain Dew
  • 2 onces de Sprite
  • 1 once de soda
  • 1 tranche de citron
  • beaucoup de glace

Servir très froid dans un verre highball

En espérant que vous aurez un beau mois des morts bien vivant! Santé et longue vie!

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *