Prey : les trucs à connaître

Je viens de terminer Prey, le jeu de Bethesda qui nous transporte dans un univers de créatures extra-terrestres et franchement, je commençais à peine à me sentir à l’aise dans cet univers stressant.

Voici donc ce que j’aurais aimé savoir dès le départ.

Si vous vouliez parler de la fin et du scénario, c’est ici.

Ouvrez les sas

Plus vous avancez dans le jeu, plus les déplacements se compliquent. Pensez à ouvrir les sas pour passer par l’extérieur et trouver des cadavres, par la même occasion.

Mods : quoi améliorer en premier?

C’est bien joli de chercher des cartes d’accès à des mots de passe, mais pensez tout de même à déverrouiller tous les niveaux de piratage le plus vite possible. Ça vous évitera de revenir sur vos pas.

La réparation est très utile également puisque les tourelles seront souvent vos seules amies.

La force physique, l’endurance et toutes ces capacités vous aideront à mieux gérer les ennemis de plus en plus puissants.

Les emplacements de puces supplémentaires peuvent aussi s’avérer très utiles.

Pas d’escaliers? Pas grave.

Vous allez vite comprendre que vous pouvez être plus subtil en utilisant les trappes d’entretien et les conduits pour ne pas constamment faire face aux ennemis.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas toujours les meubles nécessaires pour vous y rendre. Quand c’est le cas, utilisez la GLUE pour fabriquer des escaliers en tirant en diagonale sur le mur.

Tuer les mimics

C’est la clé à griffe qui est le plus efficace avec les mimics. Tapez leur sur la tête comme s’il n’y avait pas de lendemains.

Tuer les fantômes

Les fantômes sont plus compliqués. Leurs cousins électriques et pyromanes aussi. Un choc psi peut vous aider, une grenade EMI aussi et pour le reste, c’est le fusil à pompe amélioré qui vous donnera le plus de satisfaction.

Tuer les cystoïdes

S’il y a une plaie dans Prey, ce sont les cystoïdes. Lancées par les tisseurs et contenues dans des cocons, les petites boules de feu viennent nous exploser dessus quand on est le plus mal pris.

Le meilleur truc pour les tuer, c’est de leur lancer de la GLUE quand ils sont en groupe. Ils explosent comme du popcorn.

Tuer le Poltergeist

Le Poltergeist est extrêmement agaçant, murmure des méchancetés, lance des objets et vous cogne au plafond. C’est d’autant plus désagréable qu’il est souvent dans des lieux étroits aux plafonds bas.

La meilleure façon de le tuer est d’abord de le scanner. Comme ça, vous pourrez le voir se déplacer et lui tirer dessus avec plus de précision. Vous pouvez aussi apporter une tourelle pour vous aider.

Les tisseurs et les technopathes

Si vous aimez les défis, ces deux ennemis peuvent être tués à grands coups de patience et de ce que vous avez de plus fort. Sinon, sauvez-vous.

Le cauchemar vous traque

Le cauchemar porte vraiment bien son nom et si vous êtes performant et que vous affectionnez les pouvoirs psi, vous le verrez souvent.

Heureusement, il ne peut pas entrer dans les cabines de sécurité. Si vous n’avez pas envie de le tuer chaque fois, cachez-vous, attendez et enregistrez la partie quand le compteur arrive à zéro, au cas où il vous attendrait avec une dernière boule de psi.

Choisir son attitude dans Prey

Comme dans Dishonored, vous pourrez être aimable et utile ou salaud et assassin. Le choix vous appartient totalement. Vous pouvez aussi bien sauver les gens que les laisser crever. Jouez de la façon qui vous plaît, il n’y a aucune obligation d’être gentil ou d’être méchant.

Navette à la dérive

C’est décevant, mais ça ne donne rien de réalimenter la navette en électricité. Vous ne pourrez pas vous sauver avec. Par contre, elle contient pas mal de surprises.

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *