Dix choses étonnantes au sujet de Salvador Dali

Il paraît que Salvador Dali était passablement malcommode. Mais quand on est un génie, on a le droit de l’être. Voici dix choses qui font de lui la légende qu’il est.

1. Le homard au chocolat

Comme si manger en tête à tête avec Salvador Dali n’était pas assez extravagant en soi, la rumeur veut qu’il commandait un homard enrobé de chocolat quand il avait envie de coucher avec vous. On dit aussi que c’était son plat préféré, tirez-en les conclusions que vous voudrez.

La gare de Perpignan

2. La gare de Perpignan

Dali disait qu’il avait toujours eu ses idées les plus géniales à la gare de Perpignan. D’ailleurs, d’après ses savants calculs, la gare de Perpignan est le centre de l’univers et il existe un Wagon de Dali qui a servi à peindre « Le Mystique de la guerre de Perpignan ». Il en a dit « «Le 19 septembre, j’ai eu à la gare de Perpignan une espèce d’extase cosmogonique plus forte que les précédentes. J’ai eu une vision exacte de la constitution de l’Univers. L’Univers , qui est une des choses les plus limitées qui existe, serait, toutes proportions gardées, semblable par sa structure à la gare de Perpignan… « 

3. Son documentaire a Orson Wells comme narrateur

(Parce que Dali côtoyait le beau monde)
Vous pouvez voir l’intégralité du documentaire fascinant en question sur Dailymotion en cliquant ici.

4. Dali et Alice Cooper

Dali côtoyait beaucoup de personnalités très connues. Il passait du temps avec Elvis Presley, John Lennon, Pablo Picasso, Sigmund Freud et Alice Cooper. D’ailleurs, en 1973, il a développé une fascination pour la présence d’Alice Cooper sur scène et ça a donné lieu à une rencontre merveilleuse.

D’abord, selon Alice Cooper, Dali est arrivé avec un manteau en peau de girafe, des bas brillants offerts par Elvis et des bottes frisées.

Il a commandé une tasse d’eau chaude, y a versé un peu du miel qu’il gardait dans une poche et a coupé le filet de miel avec des ciseaux qu’il avait dans l’autre poche. Tout autour de lui se trouvaient de belles adolescentes qui ne disaient pas un mot.

Il a ensuite offert à Alice Cooper une sculpture de son cerveau où trônait un éclair au chocolat couvert de fourmis vivantes. Éventuellement, Alice Cooper a posé pour Dali en portant une couronne qui valait si cher qu’il y avait des gardes armés sur place. Pour comprendre l’ampleur de l’événement, vous devez absolument regarder ceci.

5. Dalí a failli mourir étouffé

En 1936, Dali a eu la brillante idée de porter un scaphandre à l’Exposition surréaliste internationale de Londres pour « représenter son existence dans la mer profonde de l’inconscient ».

Comme il était excentrique, les témoins croyaient qu’il gesticulait pour être comique quand il a failli mourir étouffé. Heureusement, le poète David Gascoyne l’a aidé juste avant qu’il perde connaissance.

6. Il adorait le chou-fleur

Dali adorait le chou-fleur pour sa forme et sa structure particulière. Il l’aimait assez pour avoir déambulé dans Paris avec une limousine remplie de choux-fleurs.

Il en a aussi mis dans son livre de recettes, Les diners de Gala. Le cher artiste aurait peut-être aussi aimé les brocolis, s’il n’avait pas pensé que le vert porte malheur.

7. What’s my line

Dans l’émission What’s my line, qui consiste à deviner le métier de l’invité (Dali), la participante a eu beaucoup de difficulté à deviner ce qu’il faisait parce qu’ « il n’y a rien que cet homme ne fait pas ! ».

La scène est très drôle et la participante est sympathique. Vous pouvez la regarder en cliquant ici

8. La séance des chats

En 1948, pour prendre la photo connue de Philippe Halsman, Dali Atomicus, il a fallu 28 prises.

Pourquoi? Pas à cause des meubles qui étaient attachés avec des fils de métal. Ce n’était pas non plus à cause de Dali, ni à cause du seau d’eau.

La difficulté a plutôt été de lancer les chats et de les rattraper pour les 27 prises qui ont suivi la première.

9. Le fardeau de son frère mort

Pendant un bon moment, Dali a pensé qu’il était la réincarnation de son frère mort parce que ses parents lui ont donné le même prénom : Salvador.

Il explique (dans ce documentaire) que ses parents ont toujours intensément parlé de son frère chaque fois qu’ils avaient peur du danger et que ça l’a profondément perturbé.

Il a donc éventuellement pris la responsabilité de leur prouver qu’il n’était pas le frère mort. Qu’il était bel et bien le frère vivant.

10. Son musée est magnifique

C’est à Figueras que Salvador Dali est né en 1904 et c’est aussi là qu’il est mort en 1989. Il n’est donc pas surprenant qu’on y trouve son musée. J’y suis allée et le musée est franchement magnifique. Les habitants des alentours sont fiers de vous conduire à ce palais rose et doré où des œufs gigantesques sont posés sur le toit. À l’intérieur, les œuvres de Dali font honneur à son personnage.

La pièce où le visage de Mae West est composé de deux toiles, de deux foyers et d’un sofa en forme de bouche est le clou de la visite. C’est donc un endroit à découvrir tout près de la frontière entre la France et l’Espagne.

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *