Ce qu’il faut savoir avant d’entreprendre Dishonored 2

Le deuxième épisode de Dishonored 2 nous emmène sur les traces d’Émily et de Corvo à la suite d’un coup d’État on ne peut plus brutal. Comme dans le premier, vous pourrez crier vengeance ou régler vos comptes sans vous faire remarquer. Même si le concept du jeu est assez simple, voici dix trucs qui m’auraient évité bien des soucis pendant ces 30 heures de jeu.

À propos du tutoriel

Au tout début de la partie, on vous proposera un court tutoriel qui vous enseignera à glisser, à vous cacher, à étrangler, à contre-attaquer, etc. Ce tutoriel est très utile et si vous le faites, vous aurez plus de facilité à adopter une approche furtive.

Emily ou Corvo

Les scénarios sont légèrement différents, que vous choisissiez Émily ou Corvo, mais pas au point de vous rendre malade quand on vous imposera ce choix. Allez-y à l’aveuglette si vous n’avez pas de préférence. Sachez toutefois que Corvo est légèrement moins bien équipé en matière de furtivité au départ, mais à peine. Sinon, ses pouvoirs ressemblent à ceux du premier épisode et ceux d’Emily aussi.

Les codes des portes et des coffres-forts

Il est inutile de chercher les codes des portes et des coffres-forts sur Internet. Ils changent toujours. Par contre, vous pouvez inspecter les tableaux, les ardoises, les murs, les caisses enregistreuses et lire toutes les lettres qui se trouvent sur les lieux. Le code est forcément quelque part.

Prendre la marque de l’Outsider ou pas

J’aime les pouvoirs, ils me sont utiles. J’ai donc pris la marque de l’Outsider. Par contre, sachez que je ne suis pas du genre à choisir le niveau de difficulté le plus cauchemardesque des jeux. Si vous, au contraire, aimez vous donner de la misère, envisagez de prendre l’option Sans pouvoirs et voir où ça vous mène. J’imagine que ce serait très valorisant de ne tuer personne et de tout trouver sans pouvoirs.

Les quatre stratégies de Dishonored

Au tout début du jeu, on vous dira que vous pouvez choisir votre style. Ce que ça signifie en réalité, c’est que vous pouvez choisir parmi quatre approches :

  • Vous approcher lentement (furtivité) et vous cacher ou étouffer vos ennemis pour les endormir (non létal)
  • Vous approcher lentement (furtivité) et tuer vos ennemis (létal)
  • Foncer dans le tas (assaut) et endormir les ennemis (non létal)
  • Foncer dans le tas (assaut) et tuer les ennemis (létal)

Il n’y a pas vraiment de bon ou de mauvais choix, et vous pouvez vraisemblablement changer d’approche après chaque chapitre. Personnellement, je pense qu’il est préférable de s’en tenir à un style jusqu’à la fin, pour voir toutes les scènes de votre choix initial, quitte à recommencer quand la partie sera finie.

Faible chaos ou chaos élevé ?

Plus vous tuez de gens, plus le monde se détériore et plus il y aura de mouches. Moins vous en tuez, plus les problèmes se résolvent d’eux-mêmes. Les dialogues changent aussi selon ce que vous décidez d’adopter comme stratégie.

Pas besoin d’être un ange

Si vous vous demandez encore si vous devriez être du côté des méchants ou des gentils, sachez que rien ne vous empêche de casser des vitres, tuer tout le monde et venger votre royaume. Rien ne vous y oblige non plus. Le jeu est conçu pour que vous puissiez faire preuve de violence ou de douceur, selon ce que vous préférez. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Allez-y comme vous le sentez.

Chercher toutes les runes et tous les charmes d’os

La première fois que j’ai joué à Dishonored 2, j’ai essayé de me rendre directement à l’objectif sans être repérée. Je n’ai donc pas trop insisté pour trouver les charmes d’os et les runes. Pour cette raison, j’ai manqué beaucoup d’endroits, de conversations et de documents intéressants que j’ai trouvés en rejouant avec Corvo.

J’ai aussi manqué plusieurs pouvoirs intéressants. Un des charmes d’os, par exemple, permet de se régénérer en buvant de l’eau au robinet. C’est très pratique.

Par contre, trouver les runes n’est pas toujours une mince affaire. Dans l’Institut, par exemple, il faudra trouver le grenier et couper les câbles de l’ascenseur pour trouver le sous-sol où se cache l’une d’elles. C’est un peu plus difficile, mais vous en êtes certainement capable et vous tirerez bien plus profit du jeu en explorant tous les recoins.

Tout lire

D’ailleurs, vous devriez aussi prendre le temps de lire les documents que vous trouverez. Ils expliquent souvent des scènes auxquelles vous assisterez éventuellement et vous comprendrez mieux pourquoi le paysage se dégrade à mesure que le temps passe.

Les lampes sont vos alliées

Quand vous ne savez pas par où passer dans un tableau pour être furtif, il y a probablement un lustre qui peut vous aider. Utilisez la longue portée d’Émily ou le clignement de Corvo pour y monter et réévaluer la scène.

Comment passer dans le Manoir mécanique ?

À l’entrée du Manoir mécanique, par contre, les lustres ne vous seront d’aucune utilité et il sera impossible de désactiver le portail électrique. Si vous avez déjà parlé à Jindosh, dépêchez-vous de revenir vers la première salle et sautez dans le rectangle vide qui se formera dans le plancher. Vous y découvrirez un passage et le début d’une des meilleures quêtes de toute la série.

Si vous venez d’entrer, sautez dans le trou tout de suite après avoir abaissé le levier. Vous gagnerez du temps et Jindosh ne vous verra pas venir. En tout cas, pas tout de suite…

À Poussièreville, profitez de la tempête

Quand vous arriverez à Poussièreville, vous devrez vous faufiler à travers les gardes. Sachez qu’une tempête arrive dès que vous entendez l’alarme et qu’elle vous donnera la possibilité de vous cacher plus facilement au sol.

Les sorcières du Château

Les sorcières sont hyper sensibles. Elles vous voient plus facilement que les gardes et se téléportent. Si vous voulez un bon conseil, étouffez-les toutes avant qu’elles ne vous voient.

Reprogrammer ou enlever la source d’énergie

Quand vous devez traverser un portail ou arrêter un mirador, deux choix s’offrent à vous. Vous pouvez les reprogrammer (avec des outils de câblage) ou couper la source d’énergie (que ce soit une éolienne ou du gras de baleine). En coupant la source d’énergie, tout s’arrête et les gardes sont immédiatement sur le qui-vive. Vous devrez donc vous éloigner rapidement.

En les reprogrammant, vous pouvez traverser les portails une fois et les miradors, eux, se mettent à travailler pour vous et tuer des gardes. Ça compte pour de la létalité. Mais je ne vous juge pas. 😉

Manger des fruits

Contrairement à beaucoup d’autres jeux, Dishonored ne permet pas de dormir ou de méditer pour se régénérer. Pour économiser vos fioles, prenez donc le temps de toujours manger les fruits que vous trouvez.

Les meilleurs pouvoirs de chaos faible et de furtivité

Pour vous cacher efficacement, les deux seuls pouvoirs qui sont absolument nécessaires sont Longue portée (ou Clignement) et Vision des ténèbres. Possession peut être utile à l’occasion, mais beaucoup moins que dans le premier Dishonored.

La tête des soldats mécaniques

Les soldats mécaniques de Jindosh sont dangereux, mais vous pouvez les mettre hors d’état de nuire en attaquant directement leur tête. De cette façon, ils ne feront plus la différence entre ennemis et alliés. Par contre, il faudra rester loin d’eux et c’est une mauvaise idée si vous avez choisi l’approche non létale. Si tel est le cas, continuez de tirer sur leurs bras après avoir détruit leur tête. Ils seront rapidement hors-service.

Oh mon bateau

Selon votre degré de chaos, l’apparence de votre chambre dans le Dreadful Wales changera légèrement. Aussi, vous pourrez accomplir quelques petites tâches sur le bateau en ouvrant l’œil pour trouver les messages (drôles) laissés par Megan.

Enregistrez souvent

Malgré tous ces conseils, vous n’êtes pas à l’abri d’une vilaine chute ou d’un vétéran qui fait du zèle. N’oubliez donc pas de sauvegarder souvent.

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *