Vieillir et être excentrique

À l’aube de la quarantaine, je réalise qu’on se pose beaucoup de questions sur ce qui s’en vient. Beaucoup de premières expériences sont faites et les autres attendent de nous qu’on se tienne tranquille, qu’on vieillisse en santé ou pas. Personne ne se soucie qu’on réalise nos rêves et qu’on explore tout ce qui reste à explorer.

On a le droit de vieillir tranquilles. On a le droit de se plaindre de genoux qui craquent et d’insomnie si on veut. Mais pour ceux et celles qui ont peur de s’ennuyer, de dépérir ou de ne plus avoir le droit de faire certaines choses en vieillissant de peur que les autres jugent, il y a des pionniers et des pionnières du vieillissement excentrique vraiment cool de qui s’inspirer.

En voici quelques-uns.

Shirley Manson (50 ans)

La chanteuse de Garbage vient d’avoir 50 ans et nous donne vraiment l’impression qu’on a encore plusieurs années de plaisir devant nous. Elle a dit en entrevue récemment « Parfois, je me regarde dans le miroir, je vois mes épaules s’effondrer et je suis déçue de ce que je vois. Et j’entends des voix imaginaires qui parlent de ce que les autres peuvent bien dire de moi et de mes cheveux roses à 50 ans. Mais j’en suis arrivée à m’en foutre complètement si vous trouvez que c’est approprié ou pas. Allez vous faire foutre et soyez ennuyants !  Moi, je veux être libre d’explorer la personne que j’ai envie d’être ! ». C’est encourageant.

Dans la même entrevue, elle a aussi dit « C’est certain que je vais être comparée à Taylor Swift ou Sky Ferreira. Je comprends. Mais notre âge est une information. Notre âge est un pouvoir. J’en ai assez de me faire infantiliser et de prétendre que je suis plus jeune. J’ai 50 ans et j’ai vécu une vie incroyable. Je ne suis pas nostalgique, je ne voudrais revenir en arrière pour rien au monde. Je veux plutôt voir ce qui s’en vient, c’est bien plus intéressant ! »

Bill Murray (65 ans)

On parle peu de la difficulté du vieillissement chez les hommes. Pourtant, ce n’est pas plus drôle pour eux. Les hommes ont beau avoir des icônes masculines qui vieillissent à merveille au cinéma et dans la musique depuis des années, tout le monde n’a pas l’air de Harrisson Ford à son âge.

Si j’étais un homme, ma source d’inspiration serait Bill Murray. Il fait des choses comme entrer dans un restaurant, voler des frites à quelqu’un et dire « personne ne va te croire ». Il serre la main des inconnus aussi longtemps qu’ils veulent, il marche au ralenti, il fait toutes sortes de niaiseries en jouant au golf… En fait, Bill Murray pourrait bien être l’Américain le plus cool à avoir vécu et il est de plus en plus cool en vieillissant.

Debbie Harry (71 ans)

J’ai vraiment un faible pour Debbie Harry, la chanteuse du groupe Blondie. Elle a toujours été une des plus belles et des plus cool à mes yeux. Déjà avec ses cheveux blonds et noir et son t-shirt de Popeye, je me doutais bien qu’elle vieillirait bien.

Elle a dit en entrevue que quand elle était dans la vingtaine, ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’est traumatiser la génération qui l’avait précédée avec toutes ses frasques de punkette. Maintenant qu’elle a 69 ans, elle dit que ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est traumatiser les jeunes en leur parlant de sa sexualité débridée de sexagénaire. Comme quoi, son passe-temps favori n’a pas pris une ride.

Quand elle regarde Yoko Ono faire des spectacles, elle se dit qu’elle ne prendra pas sa retraite de sitôt. Elle sait toutefois qu’elle a de la chance de bien vieillir et de se permettre tout ça.

Iris Apfel (94 ans)

Elle aura bientôt 95 ans. C’est beaucoup trop tard pour commencer à suivre des conventions auxquelles elle ne croit pas. C’est sûrement pour ça que Iris Apfel, l’icône de mode la plus âgée de notre époque continue de faire ce qu’elle aime, armée de bijoux imposants et de lunettes gigantesques.

Elle a déjà dit que l’âge n’est qu’un chiffre. Elle a aussi dit qu’il n’y a rien de mal à avoir une ride, qu’elles sont des médailles de courage.

Artiste, designer et icône de la mode, elle a fait l’objet d’un documentaire fascinant intitulé Iris. Vous pouvez voir la bande-annonce d’Iris en cliquant ici. Selon elle, tant qu’on ne s’habille pas comme tout le monde, on n’a pas besoin de se comporter comme tout le monde.

En conclusion

Vous pouvez donc arrêter de vous remonter le visage avec vos doigts ou vous inquiéter de ce que les jeunes penseront de votre robe fuchsia. Vous n’avez pas besoin de vous dire que quarante c’est le nouveau trente non plus.

De toute évidence, quarante, cinquante, soixante-dix et quatre-vingt-dix n’ont rien à envier à la vingtaine.

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *