Prendre une marche à Haldimand

Quand je vais à Gaspé, cet endroit est un incontournable. Je m’y précipite en arrivant. C’est là, le paradis. En attendant de vous y rendre vous aussi, suivez-moi pour une marche à Haldimand.

Peu de gens connaissent Haldimand. C’est la plage de ma ville natale, Gaspé. Mais ceux qui viennent de Gaspé ont tous énormément de souvenirs rattachés à cet endroit de rêve. C’est la plage où on va s’amuser avec nos parents pendant toute notre enfance, où on va fêter la fin de l’école secondaire avec un gros feu et une énorme fête, et où on retourne avec ses enfants plus tard pour qu’ils se construisent leurs souvenirs à leur tour.

Quand le capelan roule

Tout le monde se croise à Haldimand, peu importe l’heure du jour. C’est là où tu vas faire un feu avec les amis aux petites heures du matin et tu rencontres ton grand-père qui s’est levé tôt pour la marée montante, avec une chaudière pleine de capelans.

Au mois de mai, on dit que le capelan roule à Haldimand. Ce petit poisson d’eau salée vient se reproduire sur le bord de la plage les soirs de pleine lune. Les vagues ramènent des milliers de ces poissons sur le sable, et on dirait qu’ils roulent dans la vague; c’est pour ça qu’on dit que le capelan roule. Et on peut en faire un genre de pêche miraculeuse à l’aide simplement d’un seau pour recueillir les poissons sur la rive.

Les soirs de phytoplanctons

Il faut aussi essayer Haldimand la nuit pour se baigner dans la mer au clair de lune. Le soir, l’eau semble plus chaude, le vent tombe et les vagues se calment. On dirait que le reflet de la lune sur l’eau vient tout adoucir. Il arrive aussi que des courants marins charrient des masses de phytoplanctons. Le plancton est bioluminescent comme les lucioles, ce qui rend l’eau scintillante lorsqu’on la remue. Et ça donne sérieusement l’impression de nager quelque part sur une autre planète.

Le lever du soleil

Tôt le matin, les marcheurs se rendent à la plage pour prendre leur dose d’air salin et voir le ciel se colorer à mesure que le soleil se lève. Les privilégiés qui assistent à ce spectacle affichent tous un sourire et se saluent lorsqu’ils se croisent. À ce moment de la journée, la plage est calme. Les baigneurs et les touristes ne sont pas encore arrivés, et on a l’impression que la plage nous appartient.

Les trésors apportées par la mer

Au cours de la journée, au gré des marées, il faut observer les bancs de gravier. Ils regorgent d’agates, de jaspe rouge, jaune, vert, de petits bouts de verre poli par la mer,  de bois flotté et de coquillages. Tout est déjà poli et prêt pour le bricolage. L’activité de cueillette de cailloux est zen, se pratique au son des vagues en respirant l’air de la mer et sous le soleil.

Le bar rayé

Lorsque la marée lui convient, le bar rayé vient aussi faire son tour sur le bord de la plage. Autrefois classée espèce en péril en raison de la surpêche, les mesures de protection de ce poisson lui ont permis un retour en force récemment dans les eaux de la Gaspésie. Depuis 2014, la pêche au bar rayé est de nouveau permise. Même si la loi ne permet pas d’avoir plus d’un bar rayé à la fois en sa possession, la remise à l’eau promet aux pêcheurs sportifs des soirées de pêche très fructueuses. Et nul besoin de vous décrire les paysages que vous propose cette activité. À Haldimand, non seulement le soleil se lève sur la mer, mais il va se coucher juste derrière la plage, dans l’estuaire de la rivière  Saint-Jean.

Bref, Haldimand, c’est le paradis!

Si un jour vous vous retrouvez à longer la plage de Haldimand en pensant à cet article, vous constaterez sans doute que je suis passée à côté de beaucoup de choses au cours de cette marche. Allez donc découvrir vous-même la plus belle plage de la Gaspésie et repartez la tête remplie d’images du paradis!

Bonne promenade!

Quelque chose à ajouter?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *